Jour 74 – 29 Octobre: Rancho Cucamonga, CA à Pasadena, CA – 73 km 

IMG_0856

Ma dernière nuit de camping sera la pire de tout le voyage. Assez tôt je commence à chercher un endroit car je me dis qu’avec tous les Fast Foods et les « villages » fortifiés, ça va pas être évident. Je trouve un premier Parc, mais les SDFs me font comprendre qu’il n’y a pas beaucoup d’espoir. Le deuxième parc que je trouve, je décide de la jouer au culot.
Mais j’en suis à la moitié de mon diner quand le Sheriff débarque. Il est assez cool, (malgré le « mettez vos mains où je peux le voir » de rigueur) et me conseille même de retenter dans un autre coin du parc quand la nuit sera complètement tombée. Comme c’est un voisin qui l’a appelé, il n’a pas le choix.
Je suis son conseil, maisje me fais réveiller par un autre policier beaucoup moins sympa. J’ai le droit à une fouille complète, corps et affaires et une mise en demeure de changer de ville.
Je décide donc de tenter de sonner aux portes pour trouver un jardin où mettre ma tente. Première maison la dame regarde à travers les volets et décide de ne même pas ouvrir pour savoir ce que je veux. Deuxième maison le couple refuse derechef. Troisième maison l’homme d’une quarantaine d’années me dit que sa mère ne voudra pas. Je commence à désespérer et quand la quatrième maison est celle d’une petite vieille dame toute rabougri je suis à deux doigts d’abandonner et de ne même pas demander.
Sauf qu’au final c’est elle qui a le plus de courage et me laisse monter ma tente dans son jardin, comme quoi…
J’espère avoir entre-aperçu seulement un cas isolé et non pas l’urbanisme du futur, parce que juste l’aperçu est déjà assez pour déprimer.

Chanson du Jour: The Sprawl – Arcade Fire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *